28/03/2008

Humeur > chanson.

A tout jamais... Je t'aime. 
Vivre à coté de l’autre
Et partager sa vie
Aimer tout ce qu’il est
Son odeur ses gestes aussi

Avancer cote à cote
Et s’arrêter ici
Au milieu des regrets
Et de tout c’qu’on s’est dit

Le souvenir de l’autre
Est tellement précis
On l’entend on le frôle
On caresse son ombre la nuit

Le temps pousse à la faute
Et on en paie le prix
Avoir le premier rôle
Et puis plus rien aujourd’hui

On est si peu de chose
Quand l’autre s’en va
Quand le manque s’impose
Quand on a plus le choix
On apprend tant de choses
Quand l’autre n’est plus là
Plus là

On refait son décor
On range les photos
On a peur quand on sort
On se dit que c’est trop tôt

On est mal dans son corps
On ne se trouve pas beau
L’impression d’être mort
Sans l’autre contre sa peau

On est si peu de choses
Quand l’autre s’en va
Quand le manque s’impose
Quand on a plus le choix
On apprend tant de choses
Quand l’autre n’est plus là
Plus là

On est si peu de choses
Et tellement à la fois
Quand le manque s’impose
On est plus vivant que l’on croit
On comprend tant de choses
Quand l’autre n’est plus là
Plus là

17:15 Écrit par Lindsay dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

c'est divinement écrit ...tu décris si bien ce qui se passe à l'intérieur ( et à l'extérieur aussi) lors d'une rupture que rien qu'à te lire on sent ..le crescendo dans l'expression du mal être et on se sent un peu mal aussi ...bravo,vraiment.
Désolée que cela respire autant le vécu, mais c'est beau ...

Écrit par : Nancy | 11/04/2008

Les commentaires sont fermés.