18/05/2008

 

ils s'en sont dits des mots

etait ce vrai etait ce faux

comme deux amants qui se surprennent

des inconnus qui se meprennent 

 

mefiez vous de son coeur

moitier briguant moitier menteur

il vous oublie comme il vous loeurs

22:00 Écrit par Lindsay dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.